Bilqiss – Saphia Azzedine

31QCvCSzYnLInformations :
Auteur : Saphia Azzedine
Edition : J’ai Lu
219 pages
7,20 €

Quatrième de Couverture : 
Bilqiss Dans un pays où la charia est strictement appliquée, Bilqiss est condamnée à la lapidation pour avoir lancé l’appel à la prière à la place du muezzin. Qui lui jettera la première pierre, du juge en proie à un amour impossible ou de la journaliste américaine pétrie de bons sentiments ? Bilqiss refuse de se soumettre, parle, rit, pleure, fustige ceux qui n’ont que le nom d’Allah à la bouche. Le roman d’une femme frondeuse qui se réapproprie Allah et ne craint pas de mourir pour rester fidèle à elle-même.

Mon Avis :
Au moment de sa sortie, j’avais entendu parler de ce livre. Tombé dans mes oubliettes par mégarde, j’ai recroisé son chemin dans une librairie en format poche, tout beau tout joli. Vu mon âme charitable, je l’ai adopté et il ne m’a pas épargné pour autant.

C’est le genre de livre dont on se fait une idée quant à sa force, pourtant c’est encore au-delà de nos attentes. Oubliez toutes vos libertés de femme occidentales et faites une immersion dans un monde misogyne et hypocrite où la femme n’est même pas valable dans son rôle. Bilqiss est l’histoire d’une femme qui subit son procès avec un rictus amer. Celui d’une femme qui aurait aimer vivre librement telle une occidentale. Une femme qui accepte sa sentence et rejette toute forme d’aide et de pitié. 

C’est l’histoire d’une femme courageuse et lucide, une femme qui n’est pas prête à ranger ses idéaux au placard pour rentrer dans un moule gangréné par la misogynie et une théologie non encadrée et ouverte à toute interprétation libre. Ce livre révolte autant qu’il instaure un malaise, il est donc difficile d’en parler.
L’auteur nous offre une critique de deux sociétés : la société du Moyen-Orient qui interprète le Coran pour soumettre la femme sa merci et la société Occidentale qui offre liberté totale aux femmes n’éprouvant parfois aucune limite. 

Bilqiss reconnaît et rejette sa société par ses défauts et est prête à en subir les conséquences. L’arrivée d’une journaliste européenne ne fera que la camper plus dans ses positions et rejettant l’hypocrisie occidentale en mal de sensationnel. C’est une femme pleine de paradoxe et la fin sera à l’image de ce paradoxe. C’est le premier livre que je lis de l’auteur et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne laisse pas indifférent. Loin de là, ce livre hante et nous fait nous poser des questions quant à notre liberté et cette chance qu’on ignore souvent …  Un livre complexe et tellement bien écrit ! 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s