[Série] Flesh and Bones

 

flesh-and-bone-key-art-bulletinSortons un peu des sentiers battus. Je parle beaucoup de livres, mais j’avais envie de faire du hors pistes en vous parlant séries. Et dans ce post-ci je compte vous parlez d’une série en particulier :

Flesh and Bones

Je ne sais plus comment j’ai eu connaissance de cette série, mais quand j’ai vu que ça traitais de danse classique mon petit coeur a fait boum. Et quand j’ai vu que les acteurs sont de vrais danseurs professionnels, je me suis littéralement jetée sur la série. La série est portée par la créatrice Moira Walley-Becket qui a été elle-même danseuse, ajoutant le cachet authentique à cet univers si particulier. Moira Walley-Becket est principalement connue pour son travail sur la série Breaking Bad.

Capture d’écran 2016-08-02 à 13
© Instagram / Sarah Hay

Flesh and Bone joue sur le côté psychologique et sombre à l’instar de Black Swan. On est loin des paillettes et du côté rêveur du métier de danseuse, très loin même. Claire Robbins, incarnée par Sarah Hay, prend la fuite de sa petite bourgade pour entrer dans la prestigieuse New York City Ballet. Cette fuite en avant va la rattraper et elle devra gérer sa carrière de danseuse et son frère qui fait un retour fracassant et inattendu.
Le côté sombre et psychologique est poussé à son paroxysme. On est loin des clichés rencontrés très régulièrement dans les filmographies traitant sur la danse où seul la motivation et le talent font la différence pour réussir. Moira Walley-Becket pousse tellement le côté sombre qu’il vous sera difficile d’être totalement à l’aise avec tout ce qui est évoqué … On nous sort de notre zone de confort et on nous projète dans un peu dans une réalité cachée d’un monde qui fait rêver. D’un point de vue purement photographique, l’introduction frise la perfection. Hypnotisante et obsédante, les yeux sont rivés à l’écran avec cette musique tout à propos pour cette série.

Sarah Hay se révèle dans cette mini série, pleine de talent j’avoue avoir eu un coup de coeur pour cette artiste que je suis depuis sur les réseaux sociaux à l’affut d’un futur projet devant la caméra. Pour la petite anecdote, elle était également de la partie pour Black Swan mais dans le corps de ballet. Autre petit hors sujet, Sarah Hay a souvent posé devant l’objectif de Ballerinaproject

Flesh and Bone est le meilleur support visuel et fictionnel que j’ai pu visionner. Et bien que j’aime le format court, je regrette tout de même de ne pas avoir de suite à cette mini-série …

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s