Le Livre Perdu des Sortilèges – Deborah Harkness

livre-le-livre-perdu-des-sortilegesInformations :
Auteur : Deborah Harkness
Titre VO : A Discovery of Witches
Saga : Le Livre Perdu des Sortilèges
Edition : Calman-Lévy – Orbit
517 pages
19,80 €

Quatrième de Couverture :
Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.Mon Avis :
A sa sortie l’année passée, il a fait grand bruit et du coup il m’a intriguée, forcément … mais j’ai attendu trois mois pour craquer et neuf mois pour le lire. Et je ne regrette pas l’achat (même s’il m’a fait grincé des dents sur le coup) et encore moins la lecture. Car si le livre peut paraître excessif dans son prix, il faut tenir compte de son contenu qui pourrait bien contenir deux autre romans sans aucun souci ! Et puis la couverture est tout simplement sublime – très futile, ma remarque.

Diana est une sorcière qui n’utilise pas ou très peu son pouvoir de sorcière. En fait, elle ne veut pas se l’avouer. Pour renier son pouvoir, elle s’est lancée corps et âme dans des recherches universitaires portant sur l’alchimie. Une vie à milles lieux de ce qu’elle devrait être et beaucoup plus simple pour elle. Pourtant lors de son arrivée à Oxford tout va être bouleversé. Dans le cadre de son travail, Diana est amenée à consulter de nombreux manuscrits. Mais le jour où elle ouvrira l’Ashmole 782 avec l’aide de sa magie que tout va changer pour elle : le jour de sa rencontre avec Matthew, le jour où son monde va petit à petit s’écrouler. C’est aussi à ce moment là qu’elle devra braver certains interdit pour rester en vie et vivre comme elle l’entend.

La première chose qui m’a frappée à la lecture de cet ouvrage est le travail de recherche que l’auteur a fait. Un vrai travail de fond et qui, pourtant, fait toute la forme de ce précieux livre qu’elle nous a écrit. Même si au début il faut s’accrocher pour s’imprégner de tout, une fois que c’est chose faite, on va de rebondissement en rebondissement. Certes le livre peut paraître long, mais en aucun cas une place est donnée à l’ennui. A croire que l’auteur a littéralement banni ce mot de son vocabulaire et de ses écrits. La construction de l’intrigue, le lien fait avec tous les personnages et l’Histoire du livre est tout simplement remarquable. J’avoue avoir été captivée et je n’en ai que plus savouré la lecture. Je l’ai lu comme on pourrait boire du petit lait. L’auteur nous sert un premier ouvrage déjà remarquable digne de grand auteurs déjà bien confirmés !
Se jeter dans ce livre c’est la garantie de passer un bon moment. Bien que ce livre pourrait parfois se retrouver dans le rayon jeunesse, ne vous fiez pas à cette classification car il oscille vraiment entre plusieurs genre : l’historique, le fantastique et la romance. Ne le classez pas Bit-lit ce serait lui faire plus de mal qu’autre chose car ce livre est très loin au dessus de ce style. Un livre excelentissime qui n’est pourtant pas à mettre entre les mains des plus jeunes car l’écriture et l’intrigue est assez « adulte ».

Les personnages du livre aussi ont le mérite d’être mis en avant. Mais pour éviter de vous écrire un roman sur ce roman, je vais procéder comme d’habitude en ne vous présentant que les deux personnages principaux qui sont Diana et Matthew.
Diana est une jeune femme qui n’a pas hésité à quitter le foyer familial pour fuir son monde que sont les surnaturels. C’est dans cette course à la fuite que son passé va la rattraper de plein fouet et sans faire dans la dentelle, malheureusement pour elle. Elle vit dans l’ignorance, elle ignore énormément de choses sur ses parents et sur son pouvoir également et il y a plusieurs raisons à cela.
Matthew fait partir de ces personnage ambivalent. Il est un peu à l’image du tableau de L’Empire des Lumières peint en 1954 par Magritte. Un mélange de lumière et d’obscur. Il peut être très/trop protecteur à certains moment, mais pourtant il cache pas mal de choses violentes à Diana. Cette ambiguïté a fait fondre mon coeur d’artichaut. Le gros dur au coeur tout mou, c’est Matthew ! En plus en m’imaginant Matthew, je voyais David Gandy … Il y a plus laid, n’est-ce pas ?

La plume de Deborah Harkness est exquise, ça faisait bien longtemps que je n’avais plus lu un livre aussi bien écrit. L’auteur a l’art de nous en dévoiler, mais la manière dont elle fait relève de l’art. En effet, elle dévoile un morceau d’histoire mais juste ce qu’il faut pour nous permettre de comprendre ce qui va suivre et plus loin encore elle nous dévoile tout et on tombe de haut, un art à part entière que l’auteur a bien compris et qu’elle maîtrise sans aucun mal (enfin pas pour le livre, pour nos fesses qui tombent à terre, c’est une autre histoire). Vous l’aurez compris, un coup de coeur pour l’auteur, pour son livre, son contenu et ses personnages … Si vous ne l’avez pas encore lu, il est grand temps … *message presque subliminal*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s