Tout Plutôt qu’Etre Moi – Ned Vizzini

9782264069092Informations :
Auteur : Ned Vizzini
Titre VO : It’s Kind of a Funny Story
Edition : 10-18
432 pages
8.40€

Quatrième de Couverture : 
Comme beaucoup d’adolescents, Craig est bien décidé à réussir sa vie. Il intègre l’une des plus prestigieuses prépas de New York, de celles qui font de vous un homme et assurent votre avenir. Seulement, au bout d’un an, il ne mange plus, ne dort plus, n’arrive plus à se lever, pense sans arrêt à ses devoirs, ses exams et à la jolie copine de son meilleur ami. Pour faire front à tout ça, il ne trouve d’autre solution que de fumer de l’herbe en glandant pendant des heures. Craig est pris dans une spirale d’anxiété, d’inquiétudes, de peurs qui l’acculent et le paralysent. Comment en est-il arrivé là ?

Mon Avis :
J’avais acheté ce livre lors de la rentrée littéraire poche des éditions 10-18 qui a d’excellents titres. Un livre qui traite de dépression est peu commun mais traité avec autant de justesse et de tendresse l’est encore moins. Lors d’une conversation lors du salon de la presse jeunesse à Montreuil avec Mme Pocket Jeunesse, je n’ai pu que le sortir et le lire dans la foulée. Mais concernant ce détail qui a toute son importance j’y reviendrai par la suite.

Craig est un jeune homme, bon élève, qui se retrouve accepté dans une école de prestige qui sera un vrai plus pour sa vie professionnelle. Mais là où il pensait être très bon élève, il devra travailler bien plus et de trop lui laissant que trop peu de temps pour lui. C’est cet engrenage qui va le plonger petit à petit dans une spirale sans fin et sans fond. C’est cette lente et irrémédiable chute dans les affres de la dépression avec cette impression très nette qu’il n’y a pas d’issue possible. Dans une poussée de désespoir Craig se fera interner pour des pensées suicidaires …
J’ai tout aimé dans ce livre. L’auteur arrive à parler du sujet avec justesse mais surtout avec tendresse et bienveillance. Quand Craig se fait interner, l’auteur n’épargne pas son personnage loin de là. Ce qu’il vit est le triste reflet de la réalité mais l’internement se fait avec humour au travers des personnages internés dans l’hôpital. Un roman riche sur le sujet de la dépression qui ne tombera pas dans l’exagération et qui finira avec une jolie note d’espoir. De plus, l’auteur insiste bien sur le fait qu’il est important de choisir son propre chemin et non celui qui fait bien aux yeux de tous.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Craig qui a conscience de sa situation sans pour autant savoir que faire pour aller mieux. Pour lui son bien-être immédiat se situe dans l’adrénaline qui le fait sentir vivre mais cela ne dure qu’un temps. 
En fait, ce livre démontre combien la société et son moule n’est pas forcément fait pour tout un chacun. Certaines personnes y trouveront leur compte et d’autre non. Généralement, ces personnes sont marginalisées alors qu’il n’est que question d’avenir qui ne leur convient simplement pas. Une personne qui travaille pas assez vite/bien/autre n’est pas forcément un mauvais travailleur, parfois elle s’est juste trompée de voie mais ne le sait pas encore vraiment. 

J’ai aimé ce titre que j’ai trouvé juste dans le ton et l’écriture. Mais je suis également triste de savoir que l’auteur souffrait de dépression grave au point de suicider en décembre 2013 peu avant les fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s