Jeu Mortel à Echo Bay – Jacqueline Green

97822662585861Informations :
Auteur : Jacquelin Green
Titre VO : Truth or dare
Saga : Jeu Mortel à Echo Bay
Edition : Pocket Jeunesse
516 pages
18,50€

Quatrième de Couverture :
La petite ville d’Echo Bay est soi-disant touchée par une malédiction. À plusieurs reprises, des jeunes filles sont décédées lors d’un festival.
Sydney est un peu marginale, passionnée de photographie. Caitlin est très populaire et très appréciée par tous les élèves du lycée. Tenley, la reine du lycée et meilleure amie de Caitlin, est de retour à Echo Bay après plusieurs années d’absence. Les trois jeunes filles commencent à recevoir des défis anonymes : le mystérieux expéditeur les menace de révéler ce qu’elles cachent à tous si elles ne se plient pas au jeu. Aucune n’a envie de voir son petit secret honteux dévoilé au lycée et le Festival approche…

Mon Avis :
J’en ai entendu du bon comme du moins bon, mais après avoir vu l’avis de L0raah, j’étais un peu soulagée et partait plus rassurée dans ma lecture. Sauf que finalement, je n’ai pas été convaincue outre mesure par cette lecture qui aurait dû s’annoncer comme palpitante.

Trois jeunes filles, jolies et riches pour la plupart dans une ville qui porte une malédiction : la disparition d’une jeune fille au festival d’automne à chaque édition.
Chacune d’entre elles ont des secrets et tout va basculer lorsqu’un jeu d’Action ou Vérité prendra le pas sur le plaisir et aura pour but de manipuler les jeunes filles pour les torturer.

Voilà comment l’on pourrait résumer ce livre. J’ai mis longtemps à le lire, je pense être dans une phase de panne de lecture et pourtant l’envie de lire est bien présente … Malheureusement cette lecture a été une lutte. Je n’ai pas été convaincue mais en plus je l’ai trouvé superficiel et cousu de fil blanc. L’auteur a un goût prononcé pour la beauté, la richesse et la popularité de ses personnages. Entre jouer sur le physique de l’une pour gagner une élection de déléguée et les concours de beauté où l’auteur insiste sur le corps merveilleux de l’une d’entre elle, j’ai levé les yeux au ciel et j’ai commencé à décrocher. L’arrivée défis ne m’a pas spécialement aidé des dans la mesure où les défis ne volaient pas vraiment plus haut non plus. C’était assez plat et superficiel, encore une fois. A partir du moment où les choses commencent à tourner au vinaigre, j’avoue ne pas avoir été étonnée plus que ça. L’auteur ayant bien insisté sur un personnage qui était le vilain petit canard et qui est devenu un cygne, je me suis simplement dit : ah oui ce n’est que ça … Ca pourrait paraître logique mais ça reste relativement trivial à savoir la vengeance sur fond de popularité. Pourtant je suis certaine que derrière cette mauvaise couche de vernis se cache encore autre chose, car la fin n’est pas vraiment une fin en soi. Mais l’histoire semble tellement évidente que, pour ma part, je sais ce qu’il en sera pour le prochain tome et ça me gâche une grande partie de la surprise.

Au niveau des personnages, je n’ai pas été touchée … J’ai trouvé ça plat et sans grand intérêt à mes yeux. Il n’y a que Sydney qui sort du lot et qui n’en a que faire de ce que pensent les autres tant qu’elle peut faire ce qu’elle aime, à savoir la photo.
Quant à Caitlin et Dixie, j’ai levé les yeux bien trop de fois au ciel. Certes Caitlin n’est pas un cas aussi aggravé que Dixie, mais ce n’est pas assez pour me convaincre. Caitlin m’a juste donnée l’impression que oui elle est populaire, mais qu’elle n’en accordait pas autant d’importance que Dix pour qui c’est une obsession. Chez Dix c’est un peu la foire à l’obsession : ses vêtements, ses amis, ses seins trop parfaits, son demi-frère trop parfait, sa popularité et ses concours de beauté où elle bat tout le monde tant elle est trop jolie. Chez elle tout transpire la superficialité. C’est tellement présent chez elle que j’en ai fini par la détester. Jusqu’au bout elle ne pensera qu’à paraître bien et c’est plus fort que moi, je ne peux tout simplement pas.

L’auteur ne m’a pas convaincue, loin de là. Entre superficialité et un récit cousu de fil blanc, je suis passée d’un empressement de lire ce livre à une réelle déception. Rien n’a su me convaincre, des personnages au récit, rien ne m’a fait palpiter mon petit coeur. Le livre n’a pas fait son office et pourrait être une parodie de personnages insipides.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s