Fais-Moi Taire si Tu Peux – Sophie Jomain

9782280378635Informations : 
Auteur : Sophie Jomain 
Editeur : HarperCollins France 
336 pages
14,90€

Quatrième de Couverture : 
Elle fleurit les mariages, lui les détruit. 
Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d’un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée… Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard. 

Mon Avis : 
Sophie Jomain je l’ai découvert sur le tard avec son livre « Quand La Nuit Devient Jour » qui m’avait terrassée. Je l’avais terminé en pleurs et complètement retournée par la résonance que ce titre a trouvé en moi. Le mois de février ayant été un vide intersidéral au niveau de mes lectures, il me fallait quelque chose de très léger pour remettre le pied à l’étrier. Ce titre et cette couverture annoncent la couleur à eux seuls. 

Dès les premières pages l’auteur nous emporte sur une scène qui vaut son pesant d’or et qui annonce la couleur de la suite.
Louise est fleuriste, fort de son talent, la boutique a retrouvé sa réputation d’antan et les clients se bousculent pour pouvoir avoir leur cérémonie fleurie par La Dame au Cabanon. Notamment le mariage dont elle s’occupe dès les premières pages et qui se trouve être fleuri tout de jaune. Jaune qui dans le langage des fleurs veut dire cocu, mais après tout c’est le client qui choisit …
Sa route va croiser celui de ce prêtre qui l’aidera pour la mise en place des compositions dans l’église. Sauf que la cérémonie ne se passera pas comme prévue et tournera à la farce au doux parfum de scandale. Scandale qui aura des répercussions sur Louise à qui sa patronne fera porter le chapeaux sans chercher à savoir ce qui s’est passé et comment. 

Je me suis régalée dès les premières pages et ça m’a poussé à vouloir en savoir davantage sur cette aventure qui pourrait ne pas juste s’arrêter de cette manière. On accompagne Louise dans ses angoisses, ses colères, son impuissance face à ce qu’elle a à subir pourtant, tout comme elle on demande à connaître la suite. Il se trouve que ce fameux prêtre sera amené à recroiser son chemin et que son métier de prêtre à la cérémonie n’est qu’une façade de ses multiples casquette de fauteur de trouble.

On tourne les pages en attendant la prochaine scène mythique que l’auteur va nous servir pour notre pur bonheur de lecteur. Ce livre se lit comme on boit de petit lait, c’est tellement bon qu’on avalerait bien tout mais en même temps pas trop quand même parce qu’on veut faire durer le plaisir. Une douce romance si drôle et légère avec un Loïc qui vend du rêve (un peu, quand même). Cette rencontre aux fleurs jaune a fait remettre en question toute la vie de notre chère Louise pour un mieux. Ca finalement on se contente de ce que l’on a, alors qu’on pourrait avoir bien plus sans même s’en douter.
J’avais un besoin viscéral de lire pour m’évader, lire sans avoir à réfléchir. De légèreté et rien d’autre. Sophie Jomain a réussi haut la main et avec humour s’il vous plaît. 

Les personnages sont attachant et attachiants. Il n’y en a pas un qui ne vous donnerait pas envie de ne pas l’avoir comme ami. Comme Loïc et son côté ironiquement vindicatif m’ont donné envie d’en savoir plus sur son personnage qui voit plus loin que ce qu’il n’y paraît. Léo et Rebecca les jumeaux qu’on attend pas et qui sont adorable et attachants, des personnes qu’on aurait envie de prendre dans nos bras et aller boire des verres pour des soirées sans fin avec.
Louise, c’est le genre de personne qui se contente de sa vie telle qu’elle est. Elle aime sa routine et sa vie sans pour autant chercher à la bousculer sans pour autant dire de s’épanouir dedans.

Un livre avec lequel je me suis réconciliée avec la lecture durant cette pause mensuelle durant tout février. J’ai ri, j’ai été nerveuse et j’attendais le prochain coup fourré avec impatience. Vraiment, il vous sera compliqué de vous ennuyer avec cette lecture ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s