Marqués – Alice Broadway

9782266277327ORIInformations :
Auteur : Alice Broadway
titre VO : Ink
Saga : Marqués 
Editions : Pocket Jeunesse
288 pages
17,50€

Quatrième de Couverture :
À la mort de son père qu’elle a tant admiré, Leora souhaite honorer sa mémoire. Et dans les hautes castes, il est d’usage de relire au cours d’une cérémonie les événements qui ont marqué la vie d’un personnage important. Mais à mesure qu’elle parcourt le livre de son père, la jeune fille découvre avec stupeur que certains passages ont été réécrits ou qu’ils ont complètement disparu… Pire, un mystérieux tatouage désigne son père comme coupable d’un crime ! La jeune femme devra remettre en cause toute son existence pour comprendre d’où elle vient et sur quels mensonges est construite la société où elle vit…

Mon Avis :
Imaginez un monde où il est marginal de ne pas porter de tatouage, un monde où les tatouages font votre identité … Un monde où être dans la norme, est contre-nature.

Voici une nouvelle dystopie que j’ai beaucoup aimé pour l’univers.
Imaginez un monde où votre vécu se lit sur vous, sur votre peau. Chaque moment marquant de votre vie encré dans votre peau, c’est le monde dans lequel vit Leora. Leora semble avoir une vie et une famille respectable sauf que les choses ne sont pas aussi simples que ce qu’elles paraissent. Les révélations qu’elle subira, vont modifier la perception de la société dans laquelle elle vit …
L’univers était vraiment très sympa,  un monde où le tatouage est bien plus qu’entré dans les mœurs, c’est un devoir. Ne pas avoir de tatouage c’est se marginaliser. Tout l’univers est axé autour de ça.
L’univers est original, riche et inspiré d’un conte que je vous laisserai découvrir par vous-même. Il y avait longtemps que je n’avais plus lu de dystopie parce que c’est souvent la même trame et que c’est rarement cohérent. Ici l’auteur se base sur un conte dont je ne dévoilerai rien, mais elle l’interprète et se l’approprie pour coller à son univers complexe et retors. Alice Broadway, nous sert des secrets de famille, une société qui cache bien des choses à sa population le tout sur fond de sectarisme. Voilà une chose que j’aime avec les dystopies, le traitement de sujet d’actualité sous couvert de fiction. Il est question de marginalisation, de conformisme poussé à l’extrême, de secrets de famille qui ont des répercussions désastreuses, des politiques extrêmes et punitives … Ce récit ne fait pas exception et tend à démontrer ce qu’il y a de pire dans une société qui se veut démocratique.

J’ai beaucoup aimé Leora. Dans sa manière de vivre et de voir les choses, une vision naïve de la vie. Qui la conduirons à faire des choix qui ne seront pas toujours les meilleurs mais qui la pousseront sans nul doute à ouvrir les yeux. Elle ne manquera pas de courage pour affirmer son opinion !
L’auteur nous offre une palette de personnage assez riches et complexes. Ils auront tous leur rôle à jouer à un moment clé ou sur du plus long terme. Mais du coup, Leora se unnamed (3)retrouvera à devoir gérer ça en plus de ses découvertes bouleversantes.

Dans les faits, ça faisait un moment que j’avais envie de lire une bonne dystopie mais qu’elles sont rarement à la hauteur de mes espérances notamment concernant la construction du monde. Ici tout y est, même si à première vue on se demande pourquoi le monde est tel qu’il sans avoir de réponse, on les aura plus tard et ça rend le récit bien plus tangible. J’ai donc beaucoup aimé ce premier titre et me demande de quoi sera fait le second.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s